Commission Permanente du lundi 6 octobre 2014 : le Conseil régional d'Aquitaine investit 36,4 M€ en Gironde

lundi 6 octobre 2014Recherche, Formation professionnelle, Sport, Culture et patrimoine, Lycée, Formation sanitaire et sociale, Numérique

Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission Permanente ce lundi 6 octobre 2014 à l’Hôtel de Région et ont voté 332 dossiers pour un montant total de 117 747 241,09 €.Plusieurs dossiers phares concernent la Gironde, dont les suivants :

 

Economie

 

200 000 € en faveur de la COREP (Bègles) pour la construction d’un nouveau bâtiment - création de 30 emplois

L'entreprise COREP est devenue au fil des ans le fabricant spécialiste de l’abat-jour et de la lampe décorative avec plus de 10 000 abat-jour et suspensions qui sont produits et expédiés par jour.

Les locaux actuels étant saturés, les dirigeants ont décidé de construire un nouveau bâtiment de 28 000 m² sur un terrain situé à Bègles (zone « Hourcade »).

Les travaux devraient commencer fin 2014, pour un transfert d’exploitation prévu fin 2015.

 

400 000 € pour BASE (Cestas) – création de 20 emplois

BASE est une Jeune Entreprise Innovante (JEI) dont l’innovation majeure réside dans la conception du panneau Cogen’Air (breveté).

Cogen’Air est un système de récupération de la chaleur produite par le panneau photovoltaïque permettant d’augmenter sensiblement le rendement énergétique du panneau solaire (de 10% à 15% sur une année).

Afin d’accroître son chiffre d’affaires, l’entreprise souhaite diversifier son activité, notamment sur le marché du séchage biomasse et du séchage de bois d’œuvre.

 

 

Recherche – transfert de technologie

 

838 661 € pour le projet CANOE

Mise en place à l’initiative de la Région Aquitaine, dans le cadre du contrat de projets Etat-Région 2007-2013, CANOE est une plateforme de transfert technologique qui propose des moyens humains et matériels mutualisés permettant d’accompagner le développement du tissu économique local (PME et grands groupes) dans le domaine des composites organiques et matériaux avancés, en particulier nanostructurés, sur des filières prioritaires de la Région Aquitaine : aéronautique, transport (automobile, nautisme), énergies renouvelables (photovoltaïque, énergie éolienne, chimie durable).

C’est dans le cadre de cette plateforme que la Région Aquitaine a décidé de soutenir trois structures :

 

  • 683 661 € pour l’Association Développement Enseignement Recherches Aquitaine - ADERA (Pessac)

En 2015, la visibilité de la plateforme CANOE sera renforcée, par la livraison dans le cadre d’IPREM 2, d’un bâtiment de 1000 m2 totalement dédié aux activités CANOE, annexé d’un hall d’enseignement. Y seront regroupés définitivement toutes les activités élastomères et plasturgie thermoplastique (aujourd’hui sur LACQ et PAU).

 

  • 75 000 €  pour l’Institut Polytechnique de Bordeaux (Talence)

La mise en œuvre du projet de plateforme CANOE est envisagée dans le cadre d’une chaire industrielle portée par l’IPB qui s’attachera à établir des contacts privilégiés entre le monde socio-économique et notamment:

- à coordonner l’activité des plateaux techniques dans le domaine des matériaux ;

- à piloter les actions de transfert vers les entreprises d’Aquitaine et de favoriser l’émergence de projets collaboratifs ;

- à coordonner le développement technologique associé à la thématique « matériaux » en Aquitaine

- à diriger et animer la structure CANOE.

 

  • 80 000 € pour Bordeaux Aquitaine Inno’vin (Villenave d’Ornon)

Les domaines d’intervention d’Inno’vin se concentrent autour de la viticulture et l’œnologie durables, la typicité des vins, la compétitivité des entreprises et l’intégration de nouvelles technologies au sein de la filière.

 

Ses missions s’articulent autour de 2 axes :

-          l’ingénierie de projets collaboratifs et innovants au sein de la filière vitivinicole ;

-          l’animation d’un réseau d’entreprises innovantes et le rapprochement des entreprises utilisatrices (producteurs et négociants), des entreprises fournisseurs de biens et de services pour la vitiviniculture et des laboratoires de recherche pour favoriser l’émergence des projets d’innovation.

 

150 000 € pour le projet Exapta d’ERTUS Consulting (Bordeaux)

Le projet Exapta vise à concevoir un outil d’aide à la décision qui va proposer aux décideurs des propriétés viticoles des scénarii d’intervention sur leur vignoble. Ces scenarii seront construits à partir des ressources de l’entreprise (matérielles et humaines), des données issues des vignobles, de la pression parasitaire, des prévisions météorologiques et des contraintes réglementaires.

L’outil développé permettra une meilleure anticipation des phénomènes et permettra au décideur d’étayer les choix techniques. Il constituera ainsi une véritable aide au management, à l’optimisation de l’utilisation des produits phytosanitaires, au respect de la réglementation, etc.

 

447 000 € pour le projet POPRA de l’Institut Bergonié (Bordeaux)

Le programme de maturation POPRA s’inscrit dans le cadre d’actions transversales dans le domaine de la santé soutenues par la Région Aquitainedepuis 2008. Il fait suite à l’interface IOPRA (Interface Optique Physique et Radiothérapie en Aquitaine) dont le butprincipal a été de créer des liens et actions transversales d’une part entre des secteurs cliniques de cancérologie et de radiothérapie et d’autre part des laboratoires de physique fondamentale, de mathématiques appliquées et de biologie.

POPRA permettra de consolider et d’élargir les objectifs de cette interface en développant les collaborations entre l’Université et les secteurs cliniques.

 

211 200 € pour l’Association Développement Enseignement Recherches Aquitaine - ADERA (Pessac)

La Séance Plénière du 23 juin 2014 a acté la mise en place d’un partenariat pluriannuel 2014-2020 sous la forme d’un « open lab », entre la Région Aquitaine et l’Université de Bordeaux, à travers son laboratoire Gretha et sa plateforme Via Inno, pour développer et entretenir une expertise fine sur les filières régionales et leurs enjeux respectifs.

L’objectif est de contribuer au soutien des politiques publiques régionales en matière d’innovation, d’emploi et de développement technologique des filières : analyse prospective ou rétrospective, orientation des stratégies et prises de décision, suivi d’impact.

L’open lab doit ainsi permettre de développer un socle de compétences et de connaissances partagées dans le domaine de l’intelligence technologique régionale.

 

TIC

64 000 € pour le projet 6element de Ants (Bordeaux)

Développée par la start-up Ants, 6element est un outil open source (logiciel et matériel) d’optimisation des déchetteries et de mutation des usages citoyens.Son objectif est d’informer le citoyen en temps réel et de manière prédictive de l’affluence et de la disponibilité des bennes dans les déchetteries, afin d’en fluidifier l’accès. Cette information induira un meilleur tri, une meilleure compréhension des usages et une optimisation pour les collectivités.

Cette aide est attribuée dans le cadre de l’appel à projets « Usages innovants des données numériques : partage, exploitation et valorisation ».

 

77 000 € pour le Projet Citypark de QUCIT (Talence)

Développée par QUCIT, une jeune entreprise hébergée à l’Incubateur Régional d’Aquitaine, CityPark est une application mobile facilitant la recherche d’une place de parking en zone urbaine. Au moment du démarrage de son trajet, le conducteur est informé du temps moyen estimé de stationnement dans les rues autour de sa destination et est orienté vers la solution de stationnement optimale déterminée en fonction de ses préférences parmi toutes les solutions de stationnement disponibles (rue, parkings collectifs, parkings de particulier à particulier).

Cette aide est attribuée dans le cadre de l’appel à projets « Usages innovants des données numériques : partage, exploitation et valorisation ».

 

41 000 € pour le projet Semantic de STATXPERT (Pessac)

Le projet Semantic propose une avancée dans la résolution de problèmes liés à des données numériques sensibles et disponibles en grande quantité. Comment, dans un fourmillement d’informations textuelles, identifier au plus tôt une menace potentielle, et comment en extirper des tendances ? Cette problématique est cruciale notamment dans le domaine de l’industrie en général et de l’aérospatial en particulier.

Le projet Semantic vise la mise en place d’algorithmes de classification permettant d’extraire et de digérer l’essence d’informations a priori inexploitables pour en user comme outil décisionnel. Développé pour répondre à des problématiques critiques du secteur aéronautique, Semantic pourra être transposé à tout autre secteur concerné par la même question (transport, automobile, énergie, télécommunications…).

 

Formation

144 246 € pour la formation de 121 salariés de Sabena Technics Bod (Mérignac)

Spécialisée dans la maintenance aéronautique, l’entreprise souhaite accéder aux marchés d’avenir que sont la maintenance des A350 et des futurs  Boeing 777. Pour se faire, elle doit élever le niveau de compétences de ses salariés et former son personnel aux nouvelles technologies présentes dans ces avions. Ce plan concerne 121 salariés.

 

282 290 € d’aide à l’équipement en faveur du CHU de Bordeaux

Le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux souhaite acquérir du mobilier pédagogique et des équipements informatiques et pédagogiques pour les formations initiales paramédicalesafin d’optimiser des espaces de formation : mannequins de simulation, cardiotocographes, pousse seringues, tables, chaises, vidéoprojecteurs, déambulateurs, bureaux, ordinateurs et écrans, semi plastron avec chambre implantée, tête féminine, tampon intra musculaire, cuves inox, chariots, squelettes, tables de soins...

 

Les écoles et instituts aidés sont:

Ecole de sages-femmes : 85 845

IFSI Pellegrin : 74 575

IFSI Xavier Arnozan : 7 110

Ecole d'ergothérapie : 35 535

Ecole de podologie : 11 305

Institut de puériculture : 14 410

Ecole IBODE (infirmier bloc opératoire) : 1 300

Ecole IDADE (infirmier anesthésiste) : 14 205

IFMEM (électroradiologie) : 1 755

IFMK (masseur kinésithérapeute) : 24 950

Centres de ressources de Pellegrin et de Xavier Arnozan : 11 300

 

157 599 € en faveur du Centre hospitalier Sud Gironde (La Réole) pour le financement de 39 parcours de formation d’aide-soignant

La profession d’aide-soignant bénéficie d’un taux d’insertion des nouveaux diplômés proche de 100 %. Il est nécessaire de maintenir à minima le nombre de personnes accédant à cette qualification pour faire face au renouvellement important des effectifs salariés en fin de carrière et à la création des nouveaux emplois notamment dans le secteur des maisons de retraites.

L’attractivité pour ces métiers est importante, cependant les publics qui s’inscrivent dans cette formation sont, majoritairement, dans des situations financières difficiles.

Aussi, pour permettre l’égalité des chances dans l’accès à la formation et à l’emploi, le Conseil régional d’Aquitaine s’engage tous les ans, depuis 2006, à maintenir la gratuité totale de la formation pour les candidats sans emploi, en prenant à sa charge la totalité des coûts de formation.

 

Culture - Sport

38 000 € à la commune de Pauillac pour la rénovation du cinéma « l’Eden »

Depuis près de 30 ans, la commune de Pauillac assure la gestion du cinéma Eden. Ce lieu culturel propose dans un contexte rural, une programmation et une animation de qualité, validées notamment par le classement Art et Essai, label jeune public.

En 2012, le cinéma Eden a pu s'équiper avec le soutien de la Région en projection numérique. Mais dans un contexte concurrentiel fort (multiplexe du Pian Médoc ouvert en décembre 2012), il s'avère indispensable aujourd'hui de procéder à des travaux de rénovation.

Les travaux consistent d'une part à refaire un des murs extérieurs qui risque à terme de poser des problèmes de sécurité et d'autre part à rénover la salle pour un meilleur confort du public : remplacement des moquettes, fauteuils, revêtement muraux ainsi que travaux d'accessibilité.

 

18 000 € pour la création d’un espace d’exposition itinérant par l’Agence Créative (Bordeaux)

Après une première expérience de galerie d'art contemporain mobile (Tinbox) créée en 2007, le projet consiste à créer une nouvelle structure sécurisée et autonome adaptée à l'espace public.

Conçue dans la ligne esthétique de Tinbox, sa taille sera augmentée afin de lui donner une présence plus grande et de multiplier la surface d'exposition. Porté par l'association l'Agence Créative pour l'art contemporain, ce nouveau projet de galerie d'art contemporain mobile a été conçu et réalisé par la société bordelaise Tangible Design.

La galerie développera des partenariats avec les structures du territoire régional afin de faire circuler l'art contemporain en Aquitaine et au-delà.

 

392 000 € aux clubs de sports de Gironde

Dans le cadre de sa politique en faveur du sport, le Conseil régional accompagne le développement des pratiques sportives sur le territoire aquitain. Le sport de haut niveau véhicule des valeurs éducatives, participe à l’animation de la vie locale, génère des retombées économiques et concourt à la promotion de la région en France et à l’étranger.

 

-          130 000 € pour le SASP FC Girondins de Bordeaux pour la saison 2014/2015

-          35 000 € pour Bordeaux Mérignac Volley pour la saison 2014/2015

-          20 000 € pour Bordeaux Gironde Hockey sur Glace pour la saison 2014/2015

-          100 000 € pour l’Union Mios Biganos-Bègles (33) pour la saison 2014/2015 (Handball)

-          35 000 € pour Mérignac Handball (33) pour la saison 2014/2015

-          72 000 € pour l’Union Bordeaux Bègles (33) pour la saison 2014/2015 en Top 14 (Rugby)

 

 

Maitrise d’ouvrage

20 370 000 € pour la restructuration et la réhabilitation de lycées girondins

Dans le cadre du PPI 4, la Région Aquitaine a voté les subventions suivantes afin de réaliser des opérations lourdes de restructuration et de réhabilitation :

-           9 630 000 € au LT Saint Louis – Bordeaux : restructuration et extension des locaux externat et ateliers ;

-           7 110 000 € au LGT Odilon Redon – Pauillac : 2ème tranche de restructuration des salles de cours ;

-          2 290 000 € au LPO Alfred Kastler – Talence : transformation de la chaufferie et réfection des réseaux ;

-          1 340 000 € au LPO Lycée des Métiers Hôtellerie Tourisme de Gascogne – Talence (33) : rénovation de l'hôtel d'application, amélioration de la demi-pension et des internats.

 

300 000 € pour l’entretien des équipements sportifs dans les lycées girondins

La Région a la volonté d’entretenir et de mettre à disposition des lycées des équipements sportifs de qualité afin que l’éducation physique et sportive dispose de locaux et d’équipements adaptés.

-          100 000 € au LP Trégey Rive de Garonne – Bordeaux : création d'une salle de musculation (bâtiment modulaire) ;

-          200 000 € au LP Henri Brulle – Libourne (33) : création d'une salle gymnique (250 m2).

 

 

Agroalimentaire

100 000 € à Delidess (Blanquefort) pour le développement de nouveaux desserts pâtissiers – création de 4 emplois

Delidess est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de desserts pâtissiers ultra frais haut de gamme, conditionnés en portions individuelles (80g) et disponibles au rayon Ultra-frais Libre-Service des grandes surfaces (tartelettes, croustillants, crumbles …).

Le marché dans lequel elle évolue est en constante évolution. Dominé par quelques acteurs importants, cette PME doit, pour se différencier, proposer constamment de nouveaux produits.

L’objectif de ce programme ambitieux consiste en la mise au point d’une nouvelle gamme de desserts pâtissiers basée sur l’implantation de nouvelles technologies au sein de l’entreprise. L’entreprise s’appuiera sur ses compétences humaines internes (formulation des produits, choix, tests et maitrise des procédés …) ainsi que sur un important programme d’investissement afin de créer un nouvel atelier.



Partager :