Vue d'ensemble d'un champ de tournesols _ Photo : Bernard Dupuy
Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partager cette page

Reverse : programme européen de préservation de la biodiversité

La biodiversité, c’est aussi notre patrimoine cultivé : légumes, céréales, fruits, fleurs. Ce patrimoine, entretenu par des générations de paysans et de jardiniers, est menacé depuis plusieurs années. En effet, les pratiques agricoles intensives et les modes de commercialisation tendent à réduire les variétés cultivées en Europe à quelques variétés brevetées par des semenciers.

Cultiver la biodiversité permet de redonner aux espèces leurs spécificités liées aux terroirs, leur qualité nutritive ainsi que leur valeur sociale. Le texte fondateur est le TIRPAA - Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture - entré en vigueur en 2004

Retrouvez le traité dans le site : http://www.planttreaty.org

Logo interreg IVC
Logo Union européenne

Érosion de la biodiversité

L’érosion de la biodiversité s’accélère, c’est un fait avéré. La communauté scientifique estime que la moitié des espèces vivantes que nous connaissons pourrait disparaître d’ici un siècle. En effet, du fait des actions anthropiques, le rythme actuel de la disparition des espèces vivantes est 100 à 1000 fois supérieur au taux naturel. Cinq causes majeures d’atteinte à la biodiversité sont aujourd’hui identifiées :

  • La fragmentation et la destruction des milieux naturels liées, en particulier, à l’urbanisation croissante et à l’expansion des terres agricoles ;
  • La surexploitation d’espèces sauvages (surpêche, déforestation, braconnage...) ;
  • L’introduction d’espèces exotiques envahissantes (ragondin, frelon asiatique, jussie...) ;
  • Les pollutions (d’origine industrielle, agricole...) ;
  • Le changement climatique (qui a un effet direct ou indirect sur la biodiversité).

Pourtant, la biodiversité nous apporte nourriture, santé, matières premières. L’érosion de la biodiversité a ainsi des conséquences socio-économiques importantes. Outre la fourniture de biens irremplaçables et indispensables à notre survie tel que l’oxygène, la biodiversité est à l’origine de services bien plus vastes. Ainsi des espèces comme les insectes, chauves-souris ou oiseaux assurent la pollinisation des végétaux or sans pollinisation, pas de fruits et légumes.
De même, les milieux naturels contribuent à une épuration naturelle de l’eau, à la prévention des inondations, à la structuration des paysages et à l’amélioration de notre cadre de vie ...

La biodiversité en 3 dates clés

1992 : Le Sommet de la Terre

1ère conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (UNCED). Le Sommet de la Terre s'est tenu à Rio de Janeiro au Brésil, 190 chefs d'Etats et de gouvernements approuvent la Déclaration de Rio et adoptent la convention sur la diversité biologique (CDB) et s'engagent à reconnaitre " la diversité biologique comme une préoccupation commune à l'humanité."

1998 : Stratégie européenne en faveur de la Biodiversité

Cette stratégie, fixe un cadre général dans lequel sont élaborés les politiques et instruments communautaires propres à satisfaire aux obligations de la convention de Rio de Janeiro sur la diversité biologique. Elle est axée sur 4 thèmes principaux, à l'intérieur desquels des objectifs spécifiques sont déterminés et mis en œuvre notamment au moyen de plans d'action sectoriels dans les domaines de la protection des ressources naturelles, de l'agriculture, de la pêche et de l'aide au développement et la coopération économique.

2010 : Année de la biodiversité dans le monde

L'Onu proclame 2010 : année international de la biodiversité pour alerter l'opinion publique sur l'état et les conséquences du déclin de la biodiversité dans le monde. 5 objectifs :

  • Renforcer la prise de conscience des citoyens sur l'importance de sauvegarder la biodiversité ainsi que sur les menaces qui pèsent sur elle ;
  • sensibiliser l'opinion à propos des réalisations déjà menées à bien par les communautés et les gouvernements pour sauvegarder la biodiversité;
  • encourager les personnes, les organisation et les gouvernements à prendre les mesures immédiates nécessaires pour stopper la perte de biodiversité ;
  • promouvoir des solutions innovantes pour réduire les menaces envers la biodiversité ;
  • initier un dialogue entre les parties prenantes au sujet des mesures à prendre pour la période post 2010.

Le Projet Reverse  -

Regional exchanges and policy making for protecting and valorising biodiversity in Europe.

Le projet européen Reverse vise à promouvoir la biodiversité à l'échelle européenne, en favorisant des actions positives sur les territoires. Construit sur la base de retours d'expériences et d'échanges d'initiatives réussies des partenaires, ce projet a pour but d'améliorer l'efficacité des politiques régionales de conservation et de développement de la biodiversité.

Ce projet concerne 14 partenaires impliqués dans la valorisation de la biodiversité sur 7 pays européens. Sa durée de vie est de janvier 2010 à décembre 2012. Le budget prévisionnel était de 2.5 millions d'euros.

3 thématiques clés

  1. l'agriculture, l'agroalimentaire et la biodiversité
  2. le tourisme et la biodiversité
  3. l'aménagement du territoire et la biodiversité

Ainsi l'objectif est d'identifier pour ces 3 thématiques des actions réussies qui pourront être facilement transférées à l'échelle européenne.

A l'issue du projet

Plusieurs documents seront réalisés. Ils ont pour but d'apporter aux collectivités publiques et aux décideurs des outils pertinents pour prendre en compte la biodiversité au sein de leurs politiques sectorielles

  • Des recommandations d'ordre stratégique et politique à destination des décideurs pour ouvrir de nouvelles perspectives à leurs politiques locales
  • Un guide des bonnes pratiques, véritable outil opérationnel, regroupera de façon thématique et pratique, des expériences réussies ayant une efficacité avérée en terme de préservation de la biodiversité. Les bonnes pratiques présentées seront facilement transposables.
  • Une charte sera proposée à l'échelle européenne afin de fédérer les acteurs sur un projet commun de préservation de la biodiversité.

Télécharger la plaquette du programme Reverse

Plaquette présentation reverse - EN - application/pdf( 2,22 MB)
Plaquette présentation reverse - FRA - application/pdf( 2,29 MB)

Partager :

Service de l'environnement

Envoyer un email
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus.