Grands projets structurants

La Région Aquitaine s'engage massivement dans le soutien à la recherche. Depuis quinze ans, elle y consacre 10 % de son budget, soit 100 millions d'euros par an.

Grands projets structurants

La Région Aquitaine s’est engagée dans le financement pluriannuel de grands équipements destinés à donner aux structures de recherche d’Aquitaine un avantage compétitif.

Le projet Neurocampus

Lancé en 2008, le projet Neurocampus a pour objectif principal la création d’un campus universitaire dédié à la recherche d’excellence sur le système nerveux et ses maladies, et d’un dispositif favorisant l’innovation et le transfert de technologie, dans une logique de cluster.
Il vise à accroître considérablement les capacités et le rayonnement des neurosciences bordelaises, dans la continuité des actions déjà financées dans le cadre du Neuropôle inscrit au CPER 2007-2013. Il comporte une dimension immobilière (avec la création de nouveaux instituts de recherche, d’une école internationale des neurosciences et d’un espace d’accueil comportant des services communs), et une dimension organisationnelle, visant à créer les conditions favorables à l’accueil des chercheurs et des entreprises s’inscrivant dans le Neurocampus.

Coût total du projet (dont opérations du Neuropôle) : 70 M€ dont 65 M€ de financement régional.

En savoir plus : Neuroscience, neurocampus

L’Institut d’Optique d’Aquitaine

Séduit par la dynamique impulsée par le Conseil régional d’Aquitaine, l’Institut d’Optique Graduate School (IOGS) a décidé d’implanter une antenne de son établissement en Aquitaine en 2012. Afin d’accueillir cette école d’ingénieurs, le Conseil régional a pris l’initiative de construire l’Institut d’Optique d’Aquitaine, véritable centre d’excellence de la filière optique-lasers regroupant :

  • un pôle de formation initiale : l’IOGS qui prépare aux diplômes d’ingénieurs et de master dans les métiers de l’optique, de l’informatique, des nanosciences et des systèmes complexes.
  • un pôle de recherche : le laboratoire LP2N, pôle recherche sur l’instrumentation, les systèmes hybrides et la réalité augmentée, les photons et nano systèmes, les lasers à atomes et microsystèmes.
  • un pôle de formation continue : Pyla, la plateforme de formation continue du pôle de compétitivité « Route des Lasers » qui prépare aux métiers de l’optique et du laser en environnement contrôlé et de la réalité augmentée.
  • un pôle de transfert de technologie : Alphanov, centre technologique dans le domaine de l’optique et des lasers, qui aide à la création et au développement des entreprises et à la valorisation de la recherche par le biais de projets innovants associant chercheurs et ingénieurs en partenariat avec les laboratoires, PME et grands groupes.

Coût du projet : 46.6M€ financés par la Région Aquitaine et le FEDER

Le Projet « Petal »

Lancé en 2003 par la Région Aquitaine, le programme Petal (PETawatt Aquitaine Laser) consiste en la réalisation d’une chaîne laser d’une puissance de 7 petawatt (soit 7 millions de milliards de Watt) et son couplage au Laser mégajoule construit par le CEA-Cesta.
Petal est un outil mis au service de la recherche fondamentale dans le domaine de l’astrophysique et de la production d’énergie durable par fusion. La réalisation du laser Petal s’inscrit d’ailleurs depuis 2007 dans le projet européen HiPER (High power laser energy research facility) dont elle est la première étape. L’implantation du laser Petal en Aquitaine constitue un atout majeur de l’attractivité européenne du territoire dans ce domaine de pointe.
L’installation sera livrée aux scientifiques à l’horizon 2015.

Coût total du projet : 54,3 M€ dont 22 M€ de financement régional

Inria (Institut national de recherche en informatique et automatique)

Installé sur les campus bordelais et palois, l’Institut National en Informatique et Automatique Inria Bordeaux – Sud-Ouest mène, avec ses partenaires académiques et industriels, une activité de recherche en Sciences et Technologies du Numérique (Informatique, Mathématiques, Robotique) enrichie par le transfert et l’innovation particulièrement dynamique en Aquitaine.

En savoir plus : Inria

Grands projets structurants

Photographe : Gilbert Alban

L’institut des Sciences de la Vigne et du Vin

L’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV) fédère l’ensemble des équipes d’Aquitaine travaillant dans le domaine de la recherche, de l’enseignement supérieur et du transfert de technologie pour construire l’excellence de l’univers vitivinicole. Inauguré en 2009, l’ISVV est localisé à Villenave d’Ornon (Gironde). Véritable espace de vie pour toutes les communautés de chercheurs, enseignants, ingénieurs, techniciens, administratifs, gestionnaires, étudiants et autres stagiaires, c’est un lieu d’accueil ouvert sur le monde de la recherche et de ses applications.
Propriété du Conseil régional d’Aquitaine, le bâtiment de l’ISVV permet d’accueillir de façon permanente 400 étudiants et 120 chercheurs, ingénieurs et techniciens.
Réunissant autour de l’Université Victor Segalen Bordeaux II les équipes de la recherche, de la formation et du transfert de technologie du domaine vitivinicole de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), des 4 universités bordelaises, de l’École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Bordeaux (Enitab) et de Bordeaux École de Management (BEM), l’ISVV est le premier institut pluridisciplinaire d’Aquitaine.
L’ISVV porte l’effort sur la recherche fondamentale et appliquée dans les domaines suivants :

  •  Agronomie, écophysiologie et génomique fonctionnelle de la vigne
  • Biologie cellulaire et moléculaire du développement des plantes
  • Biotechnologie et microbiologie appliquée
  • Biochimie végétale appliquée
  • Droit-économie industrielle
  • Vins et vinifications

L’ISVV est aussi fortement impliqué dans le pôle régional "Bordeaux-Aquitaine Inno’vin" dont un des premiers objectifs est d’améliorer la compétitivité de la filière vitivinicole aquitaine grâce au partenariat entreprises - recherche - formation.

Coût total du projet : 29M€ dont 18M€ de financement régional.

Iprem (Institut pluridisciplinaire de Recherche sur l’Environnement et les Matériaux)

Réalisé en 2007 l’Institut des sciences analytiques et de physico-chimie pour l’environnement et les matériaux (IPREM) regroupe 4 équipes de recherche. Leurs compétences s’articulent autour de disciplines fondamentales faisant appel à la chimie analytique, chimie physique, chimie théorique, physique et chimie des polymères et micro-biologie.

Coût total : 16M€ dont 14M€ de financement régional.

Grands projets structurants

Photographe : Robin Paul

L’Institut européen de Chimie et de Biologie (IECB)

Inauguré en 2003, L’IECB rassemble plus de 120 chercheurs en chimie, en physico-chimie et en biologie. Les programmes de recherche fondamentale qu’ils y mènent sont générateurs de nouvelles connaissances. Ils sont aussi riches de développements technologiques et industriels dans le domaine biomédical : lutte contre le cancer, les maladies infectieuses, le diabète, etc.
Centre de recherche et de formation à vocation internationale, il est ouvert aux chercheurs des communautés scientifiques et industrielles régionales ainsi qu’à des chercheurs extérieurs à l’institut. D’importants moyens d’analyse en chimie et en biologie structurale sont à leur disposition : Résonance magnétique nucléaire, microscopie à champs proches, etc.

Coût total du projet : 22M€ dont 13.8M€ de financement régional.

Autres équipements structurants financés par la Région Aquitaine

Laboratoire Celia (centre lasers intenses et applications)

Inauguré en 2005. Coût total : 6M€ dont 4.58M€ de financement régional.

Laboratoire Labri (laboratoire bordelais de recherche en informatique)

Inauguré en 2005. Coût total : 7M€ dont 6.7M€ de financement régional.

Plate-forme de génomique fonctionnelle

Réalisée en 2006. Coût total : 10M€ dont 8.27M€ de financement régional.

Partager :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus.