40 actions de coopération avec l'Euskadi

vendredi 19 décembre 2014Europe, eurorégion

Iñigo Urkullu et Alain Rousset. Photo Jean-Pierre Bost
Iñigo Urkullu et Alain Rousset. Photo Jean-Pierre Bost

Le plan stratégique 2014-2020 de l'Eurorégion Aquitaine-Euskadi vient d'être adopté.

Iñigo Urkullu, président du Gouvernement basque et président du Groupement Européen de Coopération Territoriale (G.E.C.T.) « Eurorégion Aquitaine-Euskadi », et Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine, l'ont présenté ensemble, ce vendredi 19 décembre 2014.

L'Eurorégion Aquitaine-Euskadi vise à faire émerger de grands projets de part et d'autre de la frontière dans les domaines des transports et de la croissance durable et de contribuer par ailleurs au développement de l'identité euro-régionale.
Son siège se situe à Hendaye (64 – Pyrénées Atlantiques).

Le plan 2014-202 définit la stratégie commune d'un espace de plus de 5,5 millions d’habitants, dans une perspective européenne.
Il a été adopté par l’Eurorégion à l’issue d’un processus d’élaboration interactif : enquête auprès des acteurs de la coopération territoriale, entretiens ciblés, six groupes de travail thématiques et deux consultations publiques.

40 actions composent le plan 2014-2020. Elles sont regroupées en 4 axes :

La citoyenneté eurorégionale

Elle passe par le soutien aux langues minoritaires de l'Eurorégion et en particulier l'Euskara, comme patrimoine et langue commune. Ainsi, la culture constitue un élément prépondérant de la coopération basque, avec en point d'orgue la désignation de San Sebastian comme Capitale européenne de la culture en 2016 (Donostia-San Sebastian 2016).
Des rencontres scolaires, culturelles et sportives permettront de développer les échanges entre jeunes aquitains et basques.

Économie de la connaissance, innovation et compétitivité des entreprises

Au centre de cet axe, se trouve le projet de campus eurorégional (lire notre article du 19/11/2014) ainsi qu'un Erasmus eurorégional facilitant à la fois la mobilité des étudiants, des professeurs et du personnel administratif.

La structuration de la coopération se fera à travers une stratégie eurorégionale d'innovation et la promotion de la coopération entre les entreprises de l'espace eurorégional (start up, pépinières, fablab, innovlab). Ainsi, la mobilité des salariés, les formations professionnelles et les opportunités d'emploi seront encouragées.

Un territoire durable

Faciliter les déplacements à l'intérieur de ce territoire, créer de nouveaux services, favoriser l'intermodalité constituent les axes stratégiques de promotion d'un modèle eurorégional de mobilité durable.

En matière environnementale, la conservation et la valorisation des espèces, la promotion d'une agriculture biologique et de qualité ainsi que le développement d'un tourisme de proximité sont encouragés.

Une gouvernance ouverte

Les agents de la coopération transfrontalière pourront intervenir au travers des forums de réflexion.
Enfin, le renforcement de l'image et de la présence de l'Eurorégion permettront à tous de mieux connaître ce groupement de coopération européen.

Partager :